Le bâtard de Kosigan

Par défaut

Résumé : Le chevalier, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite. Fils d’un noble et d’une une servante, il est se fait appeler le  « Bâtard ». Il  décide de mettre à disposition ses hommes et ses pouvoirs  au service des plus grandes maisons d’Europe. Sa présence en Champagne en inquiète plus d’un. Il est réputé pour être un mercenaire sans foi ni loi .

Ce que j’ai aimé : Alors que l’auteur nous plonge dans la période de la fin du moyen-âge au début de la renaissance, il réussit à introduire des éléments d’un univers fantastique. J’ai beaucoup aimé le personnage du bâtard de Kosigan car il est à la fois rusé, intelligent, et il parvient toujours à ses fins. J’ai également beaucoup apprécié le récit parallèle de son descendant.

Conseil aux lecteurs : plutôt pour des lecteurs âgés de 14 ans.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Fablehaven

Par défaut

Résumé : Depuis des siècles, des créatures fantastiques se cachent dans un lieu secret nommé Fablehaven. Kendra et Seth ignorent tout de ce lieu magique, dont leur grand-père est pourtant le gardien. Un jour, ils découvrent un immense secret, la forêt qui les entoure est peuplée d’êtres magiques tels que les fées, géants, sorcières, monstres, ogres, satyres, naïades… Aujourd’hui, Fablehaven est menacé ….Un combat commence où les deux enfants vont lutter contre le mal.

Ce que j’ai aimé : L’univers crée car il représente le monde fantastique ; mais ce que j’apprécie en particulier c’est que l’auteur introduit le monde moderne dans ce monde fantastique. Le fait de mélanger deux univers qui s’opposent rend la lecture encore plus addictive. J’adore Seth car il est intrépide et courageux.

Conseil aux lecteurs : Pour des lecteurs âgés de 11 ans.:Vous ne pouvez pas lire les livre dans n’importe quel sens.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ma soeur Margaud a lu 10 jours sans écrans et dit ce qu’elle en pense

Par défaut

Résumé : L’histoire se déroule à l’école avec une classe de CM2. Il y a trois personnages importants : Paloma, qui adore les idées de la maitresse, Gordon, toujours avec sa DS et Louis, toujours devant les écrans. Un jour, la maitresse de leur classe leur propose un défi : 10 jours sans écrans. Elle propose un référendum et la majorité du OUI l’emporte. On découvrira à travers cette histoire, l’histoire de certains enfants.

Ce que j’ai aimé : J’ai aimé la façon dont est écrite l’histoire. En effet, l’histoire est racontée par ces trois personnages. Mon personnage préférée est Paloma. Elle est déterminée à réaliser ce projet et je trouve qu’elle est la plus dynamique. On a l’impression que c’est la vraie vie car tous les descriptifs sont proches de notre propre vie.

Anecdote (rubrique rajoutée pour ce livre) : avec mon maître de CM2, nous allons faire ce projet pour de vrai et si des maitres et des maitresses lisent mon résumé, je vous incite à le faire !

Conseil aux lecteurs : plutôt pour des lecteurs âgés de + 9 ans.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

No pasaran le jeu

Par défaut
No pasaran le jeu

Thierry, Eric et Andreas trois amis fans de jeux vidéos sont en voyage à Londres avec leur lycée. Alors que leurs camarades partent visiter la ville les trois garçons font l'école buissonnière. Ils visitent un magasin de jeux vidéos et le marchand devient fou en voyant un insigne nazi sur le blouson d'Andreas. Le marchant décide de leur donner alors un jeu. Alors la vie des trois garçons va se transformer en un cauchemar.

Ce que j'ai aimé : La façon dont le livre est écrit : l'auteur change de personnages à chaque chapitre (Thierry, Eric et Andreas). L'auteur parle de jeux vidéos et j'avais l'impression d'être dans le livre tellement il paraissait réaliste.

Conseil de lecture: 11 ans

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les autodafeurs tome 3

Par défaut
Les autodafeurs tome 3

Je suis coincé sur l'ile de Redonda parce que la confrérie a peur des autodafeurs.Avec Inès, Néné, Césarine et moi, nous allons tout faire pour voir ce qui se trame derrière les secrets de la confrérie. Inès est un nouveau personnage espagnole

Ce que j'ai aimé : L'histoire qui va naitre entre Inès et Auguste. La sœur; Césarine est toujours aussi drôle. Dans ce dernier tome, il y a beaucoup de suspense car on ne sait pas ce qui va arriver lorsque le frère et la sœur ne sont pas ensemble. On n'est jamais inquiet pour Césarine, c'est une jeune fille de 9 ans qui retient beaucoup de choses, et peut imiter tout ce que font les personnes autour d'elle.On retrouvera de la violence mais très peu.

Bonus : sur les trois tomes, j'ai adoré le 2ème car c'est celui où il y a le plus d'actions.

Conseil de lecture pour les 12 ans sinon 10/11 ans pour les très bons lecteurs

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les autodafeurs tome 2

Par défaut
Les autodafeurs tome 2

Les autodafeurs savent mentir. Je suis considéré comme un violent délinquant et je suis accusé de crimes et d'actes suicidaires.

Avec Néné et Bart, nous allons essayer de découvrir ce qui se cache derrière les autodafeurs. Nous avons monté une équipe et allons tout faire pour sauver le monde. Les autodafeurs sont des "destructeurs" de livres et nous, nous sommes des protecteurs des livres. Il y a trois classes :

  • Les Gardiens
  • Les Propagateurs
  • Les Traqueurs

Comme il est perçu comme un délinquant, il est méprisé au collège même la jeune Isabelle ne le regarde plus.

Ce que j'ai aimé : Césarine est toujours aussi drôle. On voit qu'Auguste a du mal à s'habituer à sa nouvelle vie. Cela fait de la peine car il n'a plus d'amis et ne s'en fait plus sauf un "néné". Ce que j'aime aussi c'est qu'Auguste est très protecteur envers sa sœur et essaye de lui apprendre des mots avec du second degré. C'est touchant. C'est aussi très émouvant quand Auguste parle de sa mère qui est dans le coma.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les autodafeurs tome 1

Par défaut
Les autodafeurs tome 1

C'est difficile à admettre mais mon père est mort. Nous devons avec ma mère, ma soeur et moi aller vivre chez mes grands-parents.

Or, vivre chez mes grands-parents est égal à : changer de collège en cours d'année, m'habituer à ce nouveau collège et me faire de nouveaux amis.

Je vais très vite découvrir que derrière cette nouvelle maison, ce nouveau chez moi, se cachent énormément de secrets. Comme par exemple, une société secrète : les Autodafeurs qui luttent contre nous, la confrérie.

Ce que j'ai aimé dans ce premier tome : les chapitres étaient longs et hors de question de s'arrêter en cours de lecture. Alors, j'ai fini ce tome en une journée. J'ai dévoré ce livre et en voici les raisons :

  • l'interaction entre les chapitres
  • un chapitre consacré à Auguste
  • un chapitre consacré à Césarine

Césarine est la sœur d'Auguste (les deux héros de l'histoire) et elle est très drôle car elle prend tout au premier degré. C'est sûrement lié à sa maladie mais pour l'instant nous n'en savons pas plus.

Conseil de lecture : 11 ans et plutôt bon lecteur.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn