Si c’est un homme

Par défaut

Résumé : Le début du livre de « Si c’est un homme » commence par l’arrestation de Primo Levi pour faits de résistance en 1943. Primo Levi écrit cet ouvrage car il veut témoigner de ce qu’il a vécu durant la Shoah. Ce livre autobiographique n’est donc pas un livre historique mais un livre évoquant le quotidien d’un homme dans un camps de concentration

Ce que j’ai aimé : J’ai étudié ce livre pour mon cours de français. Je tenais à le mettre sur mon site car je trouve que ce livre est d’une rare authenticité sur la vie dans les camps de concentration.

Rédigé entre 1945 et 1947, seuls quelques exemplaires seront imprimés par un indépendant. C’est uniquement à la sortie du second livre, que « Si c’est un homme » deviendra le livre « référence » des témoignages de la Shoa. Primo Levi réussit à nous faire vivre et ressentir l’ignominie de ce que l’humain a pu faire à d’autres humains durant cette 2ème guerre mondiale. C’est un témoignage vraiment fidèle sur la vie dans le camp.

Le ton est grave et ce livre nous transporte dans les moindres recoins de ce camp de concentration. Chaque page nous emplit d’émotions. Le quotidien dépeint avec une immense qualité littéraire, nous transporte du lever au coucher de Primo Levi dans ce camp. Comment ne pas être retourné face à cette description d’hommes et de femmes brisés par leurs propres pairs ? Comment ne pas être éprouvé après la lecture de ces 200 pages sur la destruction de l’humain ? Les passages sont durs mais parce qu’ils sont criant de vérité et de détails tout en y apportant des prises de conscience de l’auteur sur cette réalité qu’il vit ou qu’il subit.

Conseil aux lecteurs : lecture difficile donc lecteurs à partir de 14 ans.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.